Les textes

08 Septembre 2020 -  STHIRA SUKHAM

Dans le livre de Yoga sutra de Patanjali, sutra 46, Sri Patanjali décrit asana comme ayant deux composantes : sthira-stable, sukham-confortable. Le commentaire de Swami Satchidananda sur ce sūtra nous dit que « nous avons besoin de la force de l’acier, mais avec la flexibilité de l’acier. » Comment peut-on vivre l’idée exprimée dans cette analogie ?
Exploration de Sthira
Souvent, dans la langue sanskrite, les mots ont de multiples significations. Le sens de Sthira peut être exploré à partir d’une approche fondamentale pour signifier : stabilité. Il faut de la force pour être stable. La stabilité joue un rôle essentiel pour déterminer si nous nous sentons à l’aise. La stabilité offre la sécurité, la force et les compétences. Sans sécurité, notre niveau de confort est remis en question, qu’il s’agisse d’asana, de prononcer un discours ou même de construire une structure. Lorsque nous pratiquons asana, nous construisons une structure avec notre corps que nous appelons une posture. Pour construire une posture on commence avec la fondation.
Exploration de Sukham
Afin de mieux comprendre le sens du sukham, tel que lié à notre niveau de confort dans un asana, nous pouvons disséquer le mot sukham. Su signifie littéralement « bon ». Kha signifie littéralement « espace ». Le confort est l’état de facilité physique, quand on est à l’aise, il ou elle est dans un bon espace. Si l’on est dans un bon espace, il y a la facilité physique, la mobilité et même la libération. Et cette facilité vient de la stabilité.

Swami Niranjananda Saraswati écrit sur ce sujet :
Sthira et sukham, stabilité et confort, sont le résultat de la pratique asana.
Qui peut s’asseoir pendant cinq minutes sans bouger ? L’immobilité ne vient pas naturellement, car l’immobilité n’est pas la nature des sens. Le corps entier est régi par les sens. Les distractions dans le corps sont causées par les sens. Lorsque vous pratiquez l’asana, vous ne pratiquez pas une posture physique. Le corps prend une posture physique, mais l’effet de celui-ci est de réduire l’hyperactivité des sens. Une fois que l’hyperactivité des sens est réduite, le corps entre dans un état de confort et de facilité. Ensuite, une posture peut être maintenue pendant une plus longue période.
Patanjali ne préconise que les asanas statiques et confortables. Son premier sūtra est :
Atha yogah anushasanam : au moment où vous venez au raja yoga, vous avez fait tous les mouvements physiques que vous devez faire. Par conséquent, l’accent du raja yoga n’est pas sur la pratique de l’asana, mais sur le maintien de la posture physique.
L’immobilité du corps et de l’esprit dans une posture vous mènera à Pratyahara, introversion.

<< Texte précédent
Texte suivant >>

CENTRE SAY - 25 cours des Carmes, 33210 LANGON (Gironde)
60 route de Seignosse, 40150 ANGRESSE (Landes)
ASSOCIATION SAY - 10 les jardins de Micouet 33210 ROAILLAN - LANGON (Gironde)
YOGA - SOPHROLOGIE EN GIRONDE - BORDEAUX - LANGON - BAZAS - CAPTIEUX
SEIGNOSSE - ANGRESSE - HOSSEGOR - TOSSE

Réal. S.Narbeburu ©2007-2020 - Mentions Légales - HTML5 -