Les textes

17 Novembre 2018 -  LE CERVEAU DU CœUR (DOC PUISé SUR INTERNET)


On a découvert que le cœur contenait un système nerveux indépendant et bien développé, avec plus de 40.000 neurones et un réseau de neurotransmetteurs. Grâce à ces circuits, il semble que le cœur puisse prendre des décisions et passer à l'action indépendamment du cerveau.
Première connexion : neurologique. Entre cœur et cerveau il y a une communication neurologique au moyen de la transmission d'impulsions nerveuses. Le cœur envoie plus d'information au cerveau qu'il n'en reçoit, et il peut inhiber ou activer des parties déterminées du cerveau selon les circonstances. Il peut influer sur notre perception de la réalité, et de ce fait sur nos réactions.
Deuxième connexion : biochimique. Le cœur envoie des informations biochimiques au moyen des hormones et des neurotransmetteurs. C'est le cœur qui produit l'hormone ANF, celle qui assure l'équilibre général du corps : l'homéostasie (capacité d'un système à maintenir l'équilibre de son milieu intérieur : il s'agit de l'ensemble des paramètres devant rester constants ou s'adapter à des besoins spécifiques, comme la température corporelle, la glycémie, la pression sanguine ou le rythme cardiaque.. L'un de ses effets est d'inhiber la production de l'hormone du stress, et de libérer l'ocytocine, connue comme hormone de l'amour, de la confiance, de l'empathie, de la générosité.
Troisième connexion : biophysique. Elle se fait au moyen des ondes de pression. Il semble qu'au travers du rythme cardiaque et de ses variations, le cœur envoie des messages au cerveau et au reste du corps.
Quatrième connexion : énergétique. Le champ électromagnétique du cœur est le plus puissant de tous les organes du corps, 5.000 fois plus intense que celui du cerveau. Et on a observé qu'il varie en fonction de l'état émotif. Quand nous avons peur, que nous ressentons une frustration ou du stress, il devient chaotique. Et se remet-il en ordre avec les émotions positives ? Oui. Et nous savons que le champ magnétique du cœur s'étend de deux à quatre mètres autour du corps, c'est-à-dire que tous ceux qui nous entourent reçoivent l'information énergétique contenue dans notre cœur.
Il y a deux types de variation de la fréquence cardiaque : l'une est harmonieuse, avec des ondes amples et régulières, et prend cette forme quand la personne a des émotions et des pensées positives, élevées et généreuses. L'autre est désordonnée, avec des ondes incohérentes. On le voit bien, le cerveau du cœur active dans le cerveau de la tête des centres supérieurs de perception. Il est démontré que quand l'être humain utilise son cerveau du cœur, il crée un état de cohérence biologique ; tout est harmonisé et fonctionne correctement ; c'est une intelligence supérieure qui s'active au travers des émotions positives.
En cultivant vos qualités de cœur grâce à l'ouverture vers le prochain, l'écoute, la patience, la coopération, l'acceptation des différences, le courage, les pensées et des émotions positives. Nous devons apprendre à avoir confiance en notre intuition, et reconnaître que la vraie origine de nos réactions émotionnelles n'est pas dans ce qui arrive à l'extérieur, mais dans notre intérieur. Eh oui ! Cultivez le silence, entrez en contact avec la nature, vivez des périodes de solitude, méditez, contemplez, prenez soin de votre environnement vibratoire, travaillez en groupe, vivez avec simplicité. Et demandez à votre cœur quand vous ne savez pas quoi faire. Lorsque l’on cultive des émotions positives caractérisées par le calme, l’équilibre ainsi qu’une satisfaction pleine et authentique, la fréquence cardiaque est harmonieuse , rythmée et parfaite.

<< Texte précédent
Texte suivant >>

CENTRE SAY - 25 cours des Carmes, 33210 LANGON (Gironde)
ASSOCIATION SAY - 10 les jardins de Micouet 33210 ROAILLAN - LANGON (Gironde)
YOGA - SOPHROLOGIE EN GIRONDE - BORDEAUX - LANGON - BAZAS - CAPTIEUX

Réal. S.Narbeburu ©2007-2019 - Mentions Légales - HTML5 -